ANews-Mobility > Énergie-Environnement > Environnement > GES-Empreinte carbone > La face cachée du numérique : 5 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) !

La face cachée du numérique : 5 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) !

La face cachée du numérique : 5 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) !

5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (2,5 % en France) sont dues au numérique. Et d’ici à 2025, cela pourrait même doubler…

Aussi comment profiter désormais du numérique tout en gardant le contrôle sur les émissions de GES ? Smartphones, tablettes, ordinateurs… Les appareils numériques font aujourd’hui partie intégrante de notre quotidien. Grâce à eux, on gagne du temps, on communique plus facilement, on partage des informations en temps réel, on accède à une offre culturelle de plus en plus étendue. C’est même l’outil préféré des survivalistes avec les pinces multi-usages ou encore les couteaux suisses…
Pourtant, les effets indésirables liés à l’explosion des usages numériques sont nombreux. La faute au renouvellement trop fréquent de nos équipements, à des achats d’appareils trop puissants par rapport à nos besoins ou à des gadgets peu utiles. Mais aussi à une faible information des consommateurs sur les impacts du secteur.

Que faire donc ?

Impacts environnementaux du numérique…

En conséquence, la consommation énergétique et l’utilisation de matières premières ne cessent d’augmenter. Les émissions de gaz à effet de serre croissent de manière exponentielle. Les déchets électroniques se multiplient. Et notre attention est quant à elle sur-sollicitée. En résumé, le bond technologique que nous connaissons influe sur notre vie et a de lourdes conséquences sur la planète.
Plein d’actions sont possibles dont, par exemple, éviter le renouvellement trop fréquent de nos appareils en en prenant soin et en les réparant en cas de panne plutôt que de les remplacer. Ensuite, ne pas nécessairement acheter neuf, mais opter pour des alternatives plus écologiques et économiques comme : le reconditionné, l’occasion, la location. Enfin, maîtriser ses usages numériques en  évitant le streaming vidéo en HD, en triant ses photos, ses vidéos comme en désactivant la ribambelle de notifications, finalement peu utiles, etc.

– Source l’Ademe, entre autres.