ANews-Mobility > Tous Mobiles > Ferroviaire > Trains > Trains français, ils goûtent à l’hydrogène grâce aux TER de quatre régions dynamiques !

Trains français, ils goûtent à l’hydrogène grâce aux TER de quatre régions dynamiques !

Le train à hydrogène à la SNCF : explications en images ! - Vidéo SNCF.

Quatre régions françaises ont commandé pour leur TER des rames “bi-mode”, alimentées par de l’électricité ou de l’hydrogène. Une relance importante des TER tout en éliminant progressivement les grosses motrices gavées au fuel !

On parle depuis des années… Et les premières rames Régiolis H2 ont été officiellement commandées auprès d’Alstom. À la manœuvre, quatre régions pionnières (qui souhaitent d’ailleurs ouvrir à la concurrence le transport ferroviaire sur leur territoire) : Auvergne Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Occitanie. Et bizarrement rien en Île de France… L’arrivée des trains à hydrogène vise à remplacer les rames TER diesel. Ce dernier représente, en effet, encore 26 % de l’énergie consommée par TER et est responsable de 77 % de leurs émissions de CO2. Depuis plusieurs années, les régions travaillent avec les constructeurs au développement de matériel TER toujours moins polluant. Douze rames (Régiolis H2) à hydrogène sont d’ores et déjà commandées (231 millions d’euros…) et leur mise en circulation commerciale est prévue fin 2025 si le constructeur, suivez mon regard, tiens les délais !

Répartitions des
rames H2 par région

L’un des intérêts principaux du train à hydrogène est son autonomie, qui permet son exploitation sur les lignes qu’ils coûterait très cher d’électrifier. La répartition des 12 nouvelles rames H2 est la suivante :
– 3 rames sont prévues en Auvergne-Rhône-Alpes, sur la ligne Moulins – Clermont-Ferrand – Brioude et sur la ligne Lyon – Roanne – Clermont-Ferrand,
– 3 rames circuleront en Bourgogne-Franche-Comté sur les lignes Dijon – Laroche-Migennes – Auxerre – Avallon et Dijon – Laroche-Migennes – Auxerre – Corbigny,
– 3 rames sont prévues en Grand-Est sur la ligne Strasbourg – Haguenau – Niederbronn-les-Bains,
– enfin 3 rames sillonneront l’Occitanie sur la ligne Toulouse – Montréjeau – Luchon.
À noter que les premières circulations d’essai des TER à hydrogène sont prévues pour fin 2023.

– Source : SNCF.