ANews-Mobility > Énergie-Environnement > Énergies > Bornes-Infras de Recharge > Seulement 30 000 points de recharge en France, à fin mars 2020…

Seulement 30 000 points de recharge en France, à fin mars 2020…

Seulement 30 000 points de recharge en France, à fin mars 2020…

Nous sommes loin d’être en prise avec le Plan Macron pour les 100 000 points de recharge d’ici à l’horizon 2022 !

Et oui, on est aujourd’hui loin du compte… avec environ un point de recharge pour huit véhicules électriques en circulation. Et si l’extension du réseau affiche une progression annuelle à deux chiffres, d’autres pays européens sont plus avancés dans ce domaine. D’autant que Le plan Macron prévoit d’atteindre le cap des 100 000 points de recharge d’ici à 2022 et que nous n’en sommes aujourd’hui qu’à peine au tiers puisque la France ne comptabilise, à fin mars 2020 que 29 578 points de recharge (15 % de plus qu’un an alors qu’on était plutôt à + 20, + 30 % les années précédentes). La majorité de ces points de recharge proposent une charge accélérée, comprise entre 11 et 49 kW (20 149 points de recharge), mais une infime minorité propose toutefois une charge rapide, supérieure ou égale à 50 kW (1 780). Les autres se contentant d’une charge normale, inférieure ou égale à 11 kW (7 649).

Implantation par région.


Pour ce qui est de leur implantation, on note que presque la moitié de ces recharges (47 %) sont accessibles depuis la voirie ou des sites publics, les autres étant réparties entre des parkings (33 %) comme au sein d’entreprises ou de commerces (20 %). Non seulement nous ne tenons pas le calendrier mais nous perdons des places au niveau européen. C’est ainsi que la France a perdu cette sa deuxième place dans le classement européen du nombre de points de recharge. En janvier 2020, les Pays-Bas disposaient du parc installé le plus important avec 50 415 points de charge, devant l’Allemagne (33 422) et la France qui reste en troisième position (30 000).

Paradoxe parisien

Sans surprise, c’est en Ile-de-France qu’il y a le plus de points de recharge ce qui est, somme toute, normal puisqu’on y trouve le parc roulant de véhicules électriques le plus conséquent. En revanche c’est également la région comptant le plus grand nombre et la plus grande proportion de points de recharge à “ vitesse normale ” avec quasiment pas d’endroits pour recharger sa voiture à “ vitesse rapide “. À l’inverse, toutes les autres régions de la France métropolitaine disposent d’une majorité de points de recharge accélérée, l’Occitanie détenant de son côté le record du nombre de points de recharge rapide (417).

Un million de véhicules rechargeables dont 600 000 électriques.

Rappel du plan Macron :

Dans le cadre du plan Macron pour le déploiement des véhicules électriques et des bornes de recharges de février 2019, il a été convenu que :
– pour faciliter le déploiement des points de recharge : ADVENIR a été plébiscité pour aider au financement du maillage du territoire;
– concernant la recharge à domicile dans les immeubles collectifs, le délai de réponse de la copropriété suite à une demande de droit à la prise en assemblée générale devrait être réduit, passant de six à trois mois;
– sur la recharge en itinérance, les objectifs du Contrat Stratégique de Filière ont été confirmés puisque 100 000 points de recharge sont attendus en 2022 pour alimenter le million de véhicules rechargeables estimé sur les routes de l’hexagone. Afin de les rendre plus visibles, une carte publique répertoriant toutes les bornes de recharge ouvertes au public devrait être mise en place en 2020. Problème, pas de carte officielle, juste des initiatives privées à partir des données Data.gouv.fr;
le rapport invite également à renforcer les mesures financières pour l’installation de points de recharge principaux, qu’ils soient situés au domicile ou sur le lieu de travail. Ainsi, le programme des Certificats d’Economie d’Energie ADVENIR, qui participe au financement des points de recharge ouverts au public ou installés dans des immeubles d’habitation, pourrait être renouvelé en 2021.
De plus, le projet “ Inifini Drive ”, dédié aux flottes captives et qui vise à concevoir un standard de communication entre le véhicule, la borne de recharge et le réseau électrique, sera financé à hauteur de 3,4 millions d’euros. Là-dessus non plus, plus de son plus d’images… Mais 3,4 millions d’euros tout de même !
– Source : Avere & Advenir