ANews-Mobility > Tous Mobiles > Routier > Bus & cars > Rennes Métropole commande 92 bus électriques e-Citaro !

Rennes Métropole commande 92 bus électriques e-Citaro !

Rennes Métropole commande 92 bus électriques e-Citaro !

Rennes Métropole (43 communes) vient de commander 92 bus électriques eCitaro à la marque à l’étoile (Mercedes-Benz).

Une acquisition répartie entre 33 bus standards et de 59 bus articulés qui seront progressivement (de 2022 à 2025), mis en service sur son réseau de transports STAR (le service bus et métro de Rennes Métropole), regroupant 1 ligne de métro et 150 lignes de bus. D’un montant de 60,565 millions d’euros, ce marché public s’inscrit dans une démarche engagée dès 2015 afin de renouveler le parc de véhicules de transports en commun sans recourir à l’achat de bus fonctionnant au fuel (beurk !).
En mai 2018, une première expérimentation de bus électriques avait été engagée sur le réseau STAR, avec 7 Bluebus. Produits en Bretagne par le Groupe Bolloré, les Bluebus sont dotés de batteries Lithium Métal Polymère, un type de batterie qui ne parvient à convaincre personne ou presque (autolib, etc.) puisque, suite à un appel d’offres lancé en août 2019, c’est la société EvoBus France (filiale du Groupe Daimler) qui a remporté le marché avec les bus eCitaro de Mercedes-Benz. Des bus produits en Allemagne à Mannheim, même si EvoBus dispose d’un important site d’assemblage en France à Ligny-en-Barrois.

Des Citaro électriques…
inscrits dans un plan plus global !

Dérivés du Citaro, les bus eCitaro circulent sur de nombreux réseaux de transports en commun en Allemagne, en Suède, au Luxembourg, en Suisse et en France. Les deux modèles (articulé et standard) sont équipés de deux moteurs électriques développant chacun 125 kW, soit une puissance totale de 250 kW pour un couple de 2 x 485 Nm. L’espace libéré par l’absence du moteur thermique et de la boîte de vitesses est occupé par 4 packs de batteries lithium-ion. Jusqu’à 8 packs de batteries sont également positionnés sur le toit. Chaque pack est constitué de 15 modules comportant chacun 12 cellules, pour une capacité totale de 243 kWh… Deux technologies sont disponibles pour la charge des batteries. La recharge au dépôt via une prise Combo 2 qui accepte toutes les puissances de charge jusqu’à 150 kW et toutes les intensités électriques jusqu’à 200 A. Une charge qui peut être complétée par une recharge par pantographe en terminus de ligne. À noter que, fabriquées en Allemagne, les batteries possèdent un taux de recyclabilité annoncé de plus de 85 % et un taux de valorisation  potentielle (pourcentage du poids des matériaux recyclables et des matériaux valorisables énergétiquement sur le poids total du bus) supérieur à 95 % théoriques.
Enfin, l’acquisition de ces 92 bus électriques s’inscrit dans une démarche environnementale de Rennes Métropole et entre dans le cadre de son Plan Climat Air Énergie Térritorial adopté en 2019. Un PCAET ayant pour ambition, à l’horizon 2030, de diviser par deux les émissions de gaz à effet de serre par habitant par rapport à 2010, mais aussi de garantir aux 500 000 habitants de la Métropole un cadre de vie qui contribue de manière plus effective à leur santé et à leur bien-être. Pour y parvenir, la feuille de route se fixe 10 objectifs à atteindre et 109 actions concrètes à mener en associant les habitants ainsi que l’ensemble des acteurs du territoire : communes, associations, organismes publics et privés, etc. L’un des axes de ce PCAET concerne naturellement la mobilité et vise à atteindre 80 % des déplacements en mode décarboné sur le réseau de transports collectifs à l’horizon 2030, avec un passage à 70 % dès 2024.
– Source : l’AVEM.