ANews-Mobility > Tous Mobiles > Ferroviaire > Trains > Pour reconvertir une de rames, l’Écosse fait logiquement le choix de l’hydrogène…

Pour reconvertir une de rames, l’Écosse fait logiquement le choix de l’hydrogène…

Pour reconvertir une de rames, l'Écosse fait logiquement le choix de l'hydrogène…

Le premier train à hydrogène d’Écosse est né de la conversion d’une rame de ScotRail datant des années 80.

L’hydrogène poursuit lentement mais sûrement sa pénétration du monde ferroviaire, ne serait-ce que pour convertir les lignes Diesel (trop chères à électrifier) ou encore pour réouvrir d’anciennes lignes bien utiles, mais mises au rancart. Alors que l’Allemagne a fait le choix de rames neuves acquises chez Alstom, l’Écosse expérimente les possibilités du rétrofit avec un train ScotRail des années 80 qui a été converti pour fonctionner à l’hydrogène qui, par l’intermédiaire d’une pile à combustible, active un groupe motopropulseur électrique. Alimenté par de l’hydrogène vert produit à Bo’ness, il est testé sur la « Bo’ness & Kinneil Railway », une ligne de 8 kilomètres située à proximité de Linlithgow, dans la région écossaise du West Lothian.

l’hydrogène en lieu
et place du Diesel…

Les essais débutés en août se poursuivent actuellement (octobre 2022). Le projet baptisé « Scottish Hydrogen Train Project » est mené par l’université de St Andrews, Scottish Enterprise, Transport Scotland et Ballard Motive Solutions (anciennement Arcola Energy). En cas de succès, l’hydrogène pourrait à terme se substituer au diesel. L’opérateur souhaite créer une nouvelle flotte hydrogène sur les lignes des Highlands et d’autres lignes rurales écossaises où l’électrification des voies est considérée comme non rentable. Si une telle opération se concrétisait, il s’agirait du changement le plus important depuis le remplacement des trains à vapeur par des trains électriques à Glasgow dans les années 60… Soit au siècle dernier !

– Source H2 Mobile .