ANews-Mobility > Énergie-Environnement > Véhicules & Engins… > Hybrides et Rechargeables > Mobilité électrique et hybride, la tension grimpe… lentement !

Mobilité électrique et hybride, la tension grimpe… lentement !

Mobilité électrique et hybride, la tension grimpe… lentement !

La mobilité électrique et hybride gagne du terrain en France et plus généralement en Europe.

C’est l’une des principales conclusions que l’on peut tirer des chiffres publiés par l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA). L’année dernière, les nouvelles immatriculations de voitures particulières électriques et hybrides ont fait un bon de 53,5 % dans l’Union européenne. La tendance est similaire dans l’Hexagone où le marché a enregistré une croissance de 34,6 % en 2019. Dans le même temps, on observe un recul général des ventes de véhicules à motorisation diesel : – 13,9 % à l’échelle européenne et – 10,6 % en France.
En chiffres absolus, les ventes de véhicules électriques et hybrides restent toutefois minoritaires par rapport aux voitures thermiques. En France, il s’est par exemple vendu 61 356 modèles électrifiés l’année dernière, contre un peu plus de 2 millions de véhicules à essence et diesel. Ce qui représente une part de marché d’environ 3 % pour l’électrique et l’hybride. Au sein de l’Union européenne, les parts de marché des voitures particulières électrifiées varient énormément d’un pays à l’autre : de moins d’1 % en Italie et en Pologne, à plus de 10 % comme c’est le cas en Suède et aux Pays-Bas.
– Source Statista.