ANews-Mobility > Tous Mobiles > Routier > Véhicules particuliers-VP > Mercedes-Benz AG et le norvégien Hydro s’associent pour un aluminium moins carboné !

Mercedes-Benz AG et le norvégien Hydro s’associent pour un aluminium moins carboné !

Mercedes-Benz AG et le norvégien Hydro s'associent pour un aluminium moins carboné !

Mercedes-Benz va collaborer avec le producteur d’aluminium norvégien Hydro pour réduire de manière significative l’empreinte CO₂ de l’aluminium dans la chaîne d’approvisionnement automobile.

Mercedes-Benz a signé une lettre d’intention avec le fabricant norvégien d’aluminium Hydro pour une feuille de route technologique à faible émission de carbone entre 2023 et 2030. Hydro et Mercedes-Benz se sont mis d’accord sur la fourniture progressive d’aluminium à très faible émission de CO₂ destinée aux automobiles sur la voie de la décarbonisation. Résultat immédiat du partenariat : l’empreinte CO₂ de l’aluminium fourni par Hydro sera déjà inférieure de près de 70 % à la moyenne européenne dès l’année prochaine.
Un aluminium qui sera intégré aux modèles Mercedes-EQ, entre autres, à partir de 2023. Les véhicules électrifiés ou électriques étant de plus en plus lourds, les constructeurs font de plus en plus appel à l’aluminium… : « je suis très heureux que nous unissions désormais nos forces à celles d’Hydro afin de relever l’un des plus grands défis de l’industrie automobile. C’est un signal important pour accélérer le changement dans l’industrie de l’aluminium et augmenter la disponibilité de l’aluminium à faible teneur en carbone. » , déclare Markus Schäfer, membre du Conseil d’Administration du groupe Mercedes-Benz AG, directeur Technologie, Développement et Approvisionnement.

Un aluminium à faible
teneur en carbone…

Dans le cadre du programme “Ambition2039 ”, Mercedes-Benz réorganise sa chaîne d’approvisionnement pour se concentrer sur la prévention et la réduction des émissions de CO₂ plutôt que sur la compensation (achat de quotas carbone…). Pour réaliser la voie vers un aluminium à CO₂ quasi nul, il est important d’optimiser à la fois le processus de production d’aluminium primaire, en commençant par une production d’oxyde d’aluminium optimisée en termes de CO₂, ainsi que de réduire les émissions de CO₂ résultant du processus d’électrolyse.
Dans le même temps, outre les améliorations technologiques, l’augmentation de l’utilisation des matériaux de recyclage joue un rôle majeur dans la réalisation de nouvelles réductions de CO₂. La production d’aluminium en utilisant des matériaux secondaires ne nécessite que cinq pour cent de l’énergie par rapport à la production d’aluminium basée sur des ressources primaires. Dans le cadre de cette collaboration, Mercedes-Benz et Hydro veulent même aller plus loin en explorant des solutions pour mettre en œuvre un recyclage en circuit fermé : « L’ambition de rendre l’ensemble de leur flotte de nouvelles voitures particulières neutre en CO₂ d’ici 2039 correspond à l’ambition d’Hydro de fournir de l’aluminium zéro carbone à l’échelle industrielle d’ici 2030. » Hilde Merete Aasheim, Présidente et directrice générale d’Hydro.

• Mercedes-Benz et CO2 : d’ici à 2039, Mercedes-Benz vise la neutralité en matière de CO2 sur l’ensemble de la chaîne de valeur de son nouveau parc de voitures particulières.

• Hydro en bref : depuis 1905, Hydro transforme les ressources naturelles en produits de valeur pour les personnes et les entreprises, créant un lieu de travail sûr et sécurisé pour ses 31 000 employés dans plus de 140 sites et 40 pays. Hydro est présent dans un large éventail de segments de marché pour le recyclage de l’aluminium et des métaux, ainsi que pour l’énergie et les énergies renouvelables.