ANews-Mobility > Tous Mobiles > Transports publics > Les UV (ultraviolets) contre les bactéries et les virus… en Chine et aux USA !

Les UV (ultraviolets) contre les bactéries et les virus… en Chine et aux USA !

Les UV (ultraviolets) contre les bactéries et les virus… en Chine et aux USA !

Les rayons ultraviolets (UV) pour désinfecter : chambres d’hôpital, bus, avions, ascenseurs, billets…

Face à l’épidémie de Covid-19, les entreprises chinoises doivent appliquer les consignes de prévention des des autorités.C’est dans en ce sens que la compagnie de transport public de Shanghai, Yanggao, a reconverti un tunnel de lavage classique pour bus en aire de désinfection équipée de 120 tubes UV. Ce nouveau procédé permet de réduire la durée de l’opération de 40 à… 5 minutes. Yanggao dispose de deux chambres qui peuvent traiter plus de 250 bus par jour, sur les 1 000 que compte la compagnie de transport. Ailleurs, toujours en Chine, l’intérieur des bus est également passé aux UV grâce à un robot-nettoyeur. Yanggao n’est pas la seule entreprise chinoise à faire appel à cette technologie. La banque centrale du pays a même annoncé en février dernier, utiliser les ultraviolets pour désinfecter les billets de tout coronavirus.

Désinfection des avions aux UV. Robot Dimer américain. – Source Aeronews.

– Une autre entreprise de la province du Guangdong (sud), propose elle des systèmes intelligents de désinfection par UV pour  les ascenseurs. Des tubes à UV installés dans la cabine s’activent automatiquement quand personne n’est à l’intérieur. Et ils s’arrêtent tout seuls une fois le processus terminé. Avantage selon la compagnie : tous les recoins sont traités et les usagers ne sont pas incommodés par les odeurs d’eau de Javel et de désinfectants classiques. D’autres spécialistes approuvent les UV, mais après une désinfection classique pour se débarrer auparavant du gras et des éventuelles poussières…
– Enfin, aux États-Unis cette fois, et pour désinfecter rapidement les cabines d’avion la société américaine Dimer basée à Los Angeles en Californie a mis cinq ans pour développer un robot tueur de bactéries et de virus. En service depuis le début de cette année, ce chariot dispose de bras télescopiques dans lesquels sont intégrés des lampes UV (UVC) alimentées par une batterie. Il suffit de le pousser dans l’allée pour qu’il détruise 99 % des bactéries et des virus. Ainsi, pour désinfecter un avion de type A320 ou Boeing 737, l’opération prend moins de cinq minutes, toilettes et cuisines comprises. Le gain de temps est significatif par rapport à un nettoyage manuel. Ce système est aussi plus écologique car sans produits chimiques. L’efficacité du robot est aussi plus grande dans la mesure où les UV s’infiltrent partout. Pour info, d’autres solutions sont à l’étude à base d’ozone, déjà utilisé pour le matériel médical et désormais dans certains trains et bus.