ANews-Mobility > Tous Mobiles > MaaS-Mobility as a Service > L’offre de mobilité française sur un portail unique : en progrès, mais peut mieux faire…

L’offre de mobilité française sur un portail unique : en progrès, mais peut mieux faire…

L'offre de mobilité française sur un portail unique : en progrès, mais peut mieux faire…

Début mars 2020, la plateforme numérique “transport.data.gouv.fr” est officiellement devenue le point d’accès national aux données de transport.

Ceci, grâce au décret 2020-183 du  28 février 2020,  paru  au  Journal Officiel du  1er mars,  et qui désigne la plateforme : transport.data.gouv.fr comme point d’accès national aux données de l’information  multimodale. Celle-ci est censé donner accès, sur un seul et même site Internet, aux données de toute l’offre de mobilité à travers la France.
Les autorités organisatrices de la mobilité, les opérateurs de transport et les fournisseurs de services de mobilité, ainsi que les gestionnaires d’infrastructures sont tenus de mettre à disposition, par l’intermédiaire de cette plateforme numérique, les données de leurs services et réseaux qui sont nécessaires à l’information des voyageurs. Ces données sont réutilisées notamment par les fournisseurs de services d’information sur les déplacements.

Parmi les données mises à disposition :
– les horaires, théoriques et en temps réel, des services réguliers de transport public : services urbains, TER, TGV, car longue distance, avion …
– les tarifs de ces mêmes services ;
– les informations en temps réel sur les perturbations, les retards, les annulations ;
– la disponibilité en temps réel des services d’autopartage, de vélo en libre-service et des autres services de partage de véhicules (scooters, trottinettes,…) ;
– la description des réseaux routiers, cyclables et pédestres ;
– les bornes de recharges pour véhicules électriques ou hybrides.
– Les données concernées doivent être rendues accessibles en plusieurs étapes, de décembre 2019 à décembre 2021.
C’étaient les intentions de 2020 et l’on peut dire aujourd’hui que le portail a bien progressé mais qu’on est encore loin des solutions MaaS mises en place partout.