ANews-Mobility > Disrupt Mobility > Véhicules autonomes > Conduite autonome : cela progresse… doucement, mais sûrement !

Conduite autonome : cela progresse… doucement, mais sûrement !

Conduite autonome : cela progresse… doucement, mais sûrement !

Le marché des véhicules autonomes est toujours prometteur, mais l’ensemble des technologies permettant une conduite sans chauffeur est toujours en cours de perfectionnement…

… Et se spécialise, pourrait-on dire entre navettes de transport public, robots ou fourgons livreurs, etc. Quant au véhicule particulier autonome, nous n’en voyons personnellement pas nécessairement l’intérêt. Un équilibre subtil entre aides à la conduite efficaces et sophistiquées nous semble préférable pour éviter de faire de nous de simples robots conduits pas des robots (quel triste et dangereux monde !). Mais revenons sur les tests en cours et leurs évolutions : ils ont ces dernières années, été réalisés sur route un peu partout dans le monde sans pouvoir prouver pour autant que les voitures étaient prêtes à circuler sans assistance humaine dans le cadre de services commerciaux. Certains constructeurs mènent actuellement des essais à grande échelle et semblent avoir pris de l’avance dans la course à la fiabilité des système de conduite. La Californie compte l’une des plus importantes flottes de voitures autonomes autorisées à circuler sur route et, chaque année, le Département des véhicules motorisés de l’État américain (DMC) publie les rapports statistiques des kilomètres parcourus et des incidents rencontrés pour chaque constructeur habilité.

Derniers résultats

D’après l’analyse des “désengagements”, c’est à dire l’arrêt du pilote automatique suite à une défaillance, les véhicules autonomes développés par Waymo (Alphabet) et Cruise (General Motors) sont ceux qui ont parcouru en moyenne les plus grandes distances sans intervention humaine en 2020, soit respectivement 47 900 km et 45 600 km. Ces deux constructeurs sont également ceux qui ont le plus roulé l’année dernière, avec un total de plus d’un million de kilomètres pour chacune de leur flotte. Comme le révèle les statistiques, la fiabilité des systèmes de conduite semble également en net progrès : la distance moyenne parcourue sans incident ayant par exemple progressé d’environ 20 000 km pour Waymo et Cruise par rapport à 2019.
En tête du classement, on retrouve ensuite les entreprises chinoises AutoX (soutenue par le géant Alibaba) et Pony.AI, avec une moyenne respective de 32 600 km et 17 200 km effectués sans intervention humaine l’année dernière. Après avoir obtenu l’autorisation de réaliser ses essais en 2019, la startup américaine Argo.AI, détenue à 80 % par un consortium entre Ford et l’allemand Volkswagen, fait son entrée dans le top 5 (16 800 km). Quant à Apple, elle se classe pour le moment assez loin de ses principaux concurrents, avec une moyenne de 281 km sans incident pour un total d’environ 30 000 km parcourus. Bien entendu, il faut aussi garder en tête que ces statistiques ne renseignent pas sur la complexité des itinéraires empruntés (autoroutes vs. trajets urbains) et le niveau de prudence des assistants derrière le volant. Des facteurs qui peuvent avoir une influence non négligeable sur les résultats obtenus par les différents constructeurs.
– Source : Statista .