ANews-Mobility > Tous Mobiles > Ferroviaire > Trams-Trolleys-Métros > Tour du monde des derniers succès rencontrés par Alstom, France exceptée !

Tour du monde des derniers succès rencontrés par Alstom, France exceptée !

Tour du monde des derniers succès rencontrés par Alstom, France exceptée !

Les résultats d’Alstom sur l’exercice fiscal 2021/22 sont en ligne avec les perspectives du Groupe et les objectifs à moyen-terme confirmés. Mais il ne suffit de signer des contrats, il convient d’en respecter les timings et délais !

Alstom, c’est quantité de réussites et de contrats ou marchés décrochés… Reste qu’il faut ensuite produire, distribuer et maintenir; ce qui ne va pas toujours sans soucis et/ou parfois d’inadmissibles retards… Alstom, membre du consortium TMT (TLV Metropolitan Tramway Ltd.) et ses partenaires Electra Ltd. & Dan Transportation, ont décroché le contrat pour concevoir, fabriquer, maintenir et financer la ligne Verte du métro léger de Tel-Aviv auprès de la NTA (Metropolitan Mass Transit System Ltd). Ce projet est évalué à 2,6 milliards d’euros et la part d’Alstom est estimée à 858 millions d’euros.
– Alstom aura la responsabilité de la conception, l’ingénierie, la fourniture, l’intégration, les essais et la mise en service du système ferroviaire, notamment des voies, de l’électrification, de l’alimentation électrique (système d’économie d’énergie, Hesop), de la signalisation, du système de communication et de la fourniture des 98 voitures Citadis XO5 du tramway.

Citadis XO5 fabriqués, entre autres, à La Rochelle, Le Creusot, Ornans, Villeurbanne et Fez au Maroc.

– Electra se chargera de la conception et des travaux de génie civil. L’entretien du système sera réalisé par une coentreprise composée de Dan Transportation, Electra et Alstom. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un large plan d’investissement dans les transports mis en place par Israël pour répondre à la demande croissante de mobilité dans le pays. Deux nouvelles lignes de tramway ont été ajoutées (la Verte et la Violette) pour réduire les embouteillages dans Tel-Aviv et transporter ses 4 millions d’habitants. La ligne Verte est la plus longue des deux. Elle s’étend sur 39 km et dessert 62 stations, dont 4 souterraines. Cette ligne traversera la ville du nord au sud, reliant Holon et Rishon Lezion au centre de Tel-Aviv, à son université, à la zone d’activités industrielles et commerciales d’Herzliya à l’ouest, et à la zone d’affaires de Kiryat Atidim. La ligne Verte sera constituée de rames à la pointe de l’innovation, prévues pour transporter 76 millions de voyageurs en 2030. Les rames seront composées de deux voitures à plancher bas intégral, de 34 mètres chacune. Les voitures Citadis XO5 seront conçues et fabriquées dans l’usine de tramways Citadis d’Alstom à La Rochelle. Les autres sites français impliqués sont Le Creusot pour les bogies, Ornans pour les moteurs et Villeurbanne pour les systèmes d’information des voyageurs. En outre, l’usine d’Alstom de Fez au Maroc fournira les armoires électriques et de câblage et le site de Charleroi en Belgique fournira la puissance électronique avec un nouveau convertisseur intégré de traction et auxiliaire en 1500 v ainsi que le système d’économie d’énergie Hesop.

Alstom fournira 130 trains
Coradia Stream à SFBW, en Allemagne

Les CoradiaStreams destinés à l’Allemagne et plus précisément au Land Bade-Wurtemberg.

La commande comprend 130 trains Coradia Stream de grande capacité à deux niveaux ainsi que leur maintenance pendant 30 ans. Alstom répond ainsi à la demande de durabilité, de capacité et de confort en matière de transport régional. D’une valeur de 2,5 milliards d’euros, cette commande est un signal fort pour l’avenir de la mobilité en Allemagne : « Ce contrat marque incontestablement une étape importante dans la coopération entre Alstom et le Land de Bade-Wurtemberg. Les trains à la pointe du progrès comme le Coradia Stream de grande capacité constituent la meilleure réponse au besoin croissant pour des solutions de mobilité durables en Allemagne », a déclaré Müslüm Yakisan, président d’Alstom Allemagne, Autriche et Suisse. Les rames de quatre voitures se composent de deux voitures de tête à deux niveaux et de deux voitures intermédiaires à un niveau, pour un total de 380 places assises. D’une longueur de 106 mètres, ces rames peuvent fonctionner en unités multiples. Les trains sont conçus selon les exigences spécifiques de la SFBW et contribuent à la modernisation des transports dans la région. La climatisation, le Wi-Fi gratuit, de nombreuses possibilités de chargement pour les appareils portables ainsi que des lampes de lecture contribuent à améliorer l’expérience voyageurs. Les salons « lounge », les salles de conférence et les compartiments familiaux offrent un niveau de confort élevé. Des compartiments polyvalents offrent également de l’espace supplémentaire pour les bagages volumineux, les poussettes et les vélos. 
Avec un service ferroviaire globalement plus fluide, les passagers peuvent espérer des correspondances plus fréquentes et plus fiables. Développé pour le marché européen, le train Coradia Stream d’Alstom est capable de fonctionner sur les principaux systèmes d’alimentation électrique européens. Au total, plus de 730 trains basés sur la gamme Coradia Stream ont été commandés par l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Danemark et l’Espagne, ce qui garantit un produit éprouvé. La gamme de trains Coradia Stream propose également des solutions de traction sans émission, comme la batterie ou l’hydrogène, pour les lignes non électrifiées.

Partout dans le Monde
y compris en Australie !

Alstom remporte le plus important contrat pour la livraison de tramways nouvelle génération à Melbourne, dans l’État de Victoria en Australie. Un accord-cadre avec le ministère des Transports de Victoria d’une valeur d’environ 700 millions d’euros pour la fourniture de 100 tramways nouvelle génération à plancher bas. Le véhicule léger sur rail Flexity 2 est adapté aux exigences spécifiques du client pour le réseau de tramways de Melbourne.
Alstom, a également signé un contrat-cadre avec le ministère des Transports de Victoria, en Australie, pour la fourniture de 100 tramways nouvelle génération (TNG) à plancher bas Flexity destinés au plus grand réseau urbain de tramways du monde.

Tramways de nouvelle génération…

La livraison des tramways Flexity 2 devrait commencer en 2025. L’introduction du parc de TNG à plancher bas permettra le retrait progressif d’autres tramways à plancher haut du réseau de Melbourne, garantissant ainsi la conformité aux normes d’accessibilité aux transports pour les personnes à mobilité réduite ou handicapées et rendant le réseau de transport moderne, inclusif, sûr et fiable pour tous les passagers. Le nouveau parc permettra d’augmenter la capacité du réseau pour répondre à la croissance démographique prévue : « Nous sommes ravis de continuer à soutenir le plan d’investissement du gouvernement de l’État de Victoria et d’en faire partie, afin de fournir des solutions de mobilité sûres, efficaces et modernes pour répondre à la croissance future de l’État. Les tramways sont un mode de transport essentiel à Melbourne. La réalisation locale de ce projet offrira une expérience complète aux passagers tout en garantissant l’avenir de la fabrication et des chaînes d’approvisionnement de l’un des plus anciens centres de fabrication de matériel roulant d’Australie, à Dandenong, pour la prochaine décennie, confirmant ainsi que Victoria est le premier État australien en matière de fabrication de matériel ferroviaire », a déclaré Mark Coxon, directeur général d’Alstom Australie et Nouvelle-Zélande. Le contrat comprend 65 % de matériel local, les TNG étant fabriqués sur le site d’Alstom à Dandenong, dans l’État de Victoria. De plus, le contrat de maintenance comprend quant à lui 85 % de matériel local. Ce contrat apportera une stabilité à long terme à l’industrie ferroviaire locale et aux chaînes d’approvisionnement de Victoria.
Récompensés pour leur conception, les tramways Flexity se caractérisent également par leur technologie innovante et leur excellence environnementale. Ils ont été les premiers du secteur à allier la technologie du plancher bas à 100 % avec des bogies conventionnels. Le concept modulaire associé à des sous-systèmes fiables et éprouvés fait des tramways Flexity la solution idéale pour les clients, quels que soient leurs besoins (climats tropicaux ou hivernaux, capacités plus ou moins importantes). Grâce à une expérience de plus de 30 ans, plus de 8 000 trams Alstom ont été commandés ou sont déjà en service commercial dans 70 villes à travers le monde.

Aux État-Unis aussi !

Alstom vient de signer un contrat avec le Conseil d’Administration de l’aéroport international de Dallas-Fort Worth (DFW), aux États-Unis, afin de fournir des services d’exploitation et de maintenance pour le système de navettes automatiques (APM) SkyLink de l’aéroport pendant les 10 prochaines années, c’est-à-dire jusqu’en janvier 2032. Le contrat s’élève à plus de 200 millions d’euros. Dans le cadre du contrat, Alstom se chargera de la maintenance préventive et corrective des 64 voitures Innovia APM 200, des sous-systèmes et des composants associés, ce qui inclut les commutateurs, la distribution électrique, les portes palières, les systèmes d’annonces publiques et la signalétique en gare. Alstom assurera également la maintenance du rail de guidage double surélevé, long de huit kilomètres, ce qui inclut la surface de roulement, la poutre conductrice, le troisième rail et les commutateurs associés, la distribution électrique, les systèmes de chauffage du rail de guidage et l’équipement d’automatisme ATC.

Les navettes SkyLinks dédiées aux aéroports…, notamment américains.

Alstom contribue à la maintenance du système Skylink depuis sa mise en service le 21 mai 2005. Depuis son entrée en service, le système de navettes de l’aéroport international de Dallas-Fort Worth a donné de bons résultats avec un taux de disponibilité dépassant 99,5 % chaque année, et transportant plus de 50 millions de passagers par an.
La navette automatique Innovia est un système de transport conçu spécialement pour desservir les aéroports et les zones urbaines denses. Il offre aux voyageurs un service rapide, confortable et pratique en ville, vers et depuis les aéroports ou entre les terminaux aéroportuaires. Les navettes Innovia circulent sur un rail de guidage dédié, qui peut être souterrain, terrestre ou surélevé. Ce système garantit un service constant qui n’interfère pas avec le trafic des routes ou des voies environnantes. Alstom a livré plus de 30 de ces systèmes de navettes automatiques à travers le monde et assure la maintenance et l’exploitation de ces systèmes dans 18 des aéroports les plus fréquentés du monde.

Et la France dans tout cela…

Eh bien, c’est un peu, comme pour d’autres industries ou groupes français, très forts à l’étranger et sous-dimensionnées en France – car souvent considérée à tort comme un marché naturellement conquis -. Le bât blesse donc sur le marché intérieur. Certes Alstom remporte “logiquement” quantité de marchés intérieurs, mais ne remplit pas nécessairement ses obligations, notamment en termes de délais et livraisons. C’est ainsi que l’on voit régulièrement les régions pester contre ces faits, notamment Île de France Mobilités qui, encore récemment, par la bouche de sa présidente Valérie Pécresse, rappelait Alstom à ses engagements : l’entreprise s’est engagée dans le cadre de sa fusion avec Bombardier à ce que celle-ci n’ait aucun impact sur les appels d’offres en cours et notamment la commande des 146 nouveaux trains du RER B. L’Union Européenne a d’ailleurs approuvé l’acquisition de Bombardier par Alstom considérant qu’elle n’entrainerait pas une position dominante.. Toujours selon ÎDF Mobilités : Alstom va à l’encontre des intérêts d’un de ses plus gros clients au niveau mondial, car nous rappelons qu’Île-de-France Mobilités, dans le cadre du renouvellement sans précédent des trains franciliens et via la RATP et SNCF Voyageurs a passé à peu près 13,5 Md€ de commande à Alstom et Alstom en groupement avec Bombardier et 5,5 Md€ à Bombardier… Île-de-France Mobilités, comme la RATP et SNCF Voyageurs, souhaitent, je cite : « que la commande soit passée sans délai, il serait inacceptable qu’un groupe industriel prenne en otage ses clients et des centaines de milliers de franciliens dont la qualité de vie quotidienne dépend, entre autres de l’arrivée rapide des nouveaux RER B. » Qui a dit que nul n’était prophète en son pays ? Surtout d’ailleurs quand il le cherche !