ANews-Mobility > Tous Mobiles > Routier > Véhicules utilitaires légers-VUL > Hyzon, nouveau constructeur américain signe 1 000 bus à hydrogène

Hyzon, nouveau constructeur américain signe 1 000 bus à hydrogène

Hyzon, nouveau constructeur américain signe 1 000 bus à hydrogène

Avec 10 % de la populations au chômage (3,5 % en février); soit 16 millions de personnes, les États-Unis sont plus particulièrement touché par la crise du Coronavirus… Et c’est dans ce contexte qu’est né le 16 mars dernier un nouveau constructeur américain Hyzon Motors, filiale du fabricant américain de piles à combustible Horizon Fuel Cell. Ce dernier vient d’annoncer la signature d’un protocole d’accord portant sur la fourniture de 1 000 bus électriques hydrogène d’une longueur de 12 mètres. Un premier lot de 50 bus sera livré un an après la signature du contrat officiel : « Les véhicules seront assemblés et produits aux États-Unis », a indiqué George Gu, Pdg de Hyzon Motors. Le centre d’ingénierie est basé à New-York et une succursale sera lancée en Australie.

À compter des 2020, tous les segments de véhicules seront produits, fonctionnant en électrique-hydrogène.

Hyzon Motors précise que ses bus électriques à pile à combustible disposeront d’une autonomie de 500 km et seront disponibles en version 12 mètres (2 et 3 essieux) avec des puissances de 61kW ou 82 kW, ainsi qu’en version 18 mètres articulée, avec des puissances de 82 kW ou 103 kW. Hyzon Motors prévoit de produire également des camions de 15 à 40 tonnes, en plus des bus et cars à hydrogène. En 2021, le nouveau constructeur entend proposer également des vans et petits utilitaires, tout en s’attaquant au marché des longs trains routiers (road trains) australiens avec des modèles capables de tracter 140 tonnes de fret. Au global, Hyzon Motors compte commercialiser 2 000 véhicules d’ici trois ans. Enfin des pick-up, des berlines et des citadines sont attendues à compter de 2022.