ANews-Mobility > Gouvernance > Économie-Politiques > Économie Europe > Croissance mondiale à venir : 3,6 % selon le FMI avec d’importantes discordances entre les blocs !

Croissance mondiale à venir : 3,6 % selon le FMI avec d’importantes discordances entre les blocs !

Croissance mondiale à venir : 3,6 % selon le FMI avec d'importantes discordances entre les blocs !

Le FMI abaisse ses prévisions de croissance mondiale à 3,6 % pour 2022 sur fond de conflit Russie-Ukraine…

… Soit une baisse de 0,8 point de pourcentage par rapport aux projections de janvier, selon son dernier rapport sur les Perspectives économiques mondiales (PEM). La crise ukrainienne se poursuit, tandis que l’économie mondiale est « sur la voie de la reprise » sans s’être encore pleinement remise de la pandémie de COVID-19, selon le rapport, qui relève que les perspectives économiques se sont « largement » aggravées depuis les projections de janvier.
Une sévère chute à deux chiffres du produit intérieur brut (PIB) ukrainien et une grande contraction en Russie sont « plus que probables », ainsi que des débordements dans le monde entier à travers les marchés des matières premières, le commerce et les finances, explique le rapport.

Prévisions mondiales à venir du FMI.

Europe et États-Unis
également touchés…

Les prévisions de croissance de cette année pour l’Union européenne ont été révisées à la baisse de 1,1 point de pourcentage pour tomber à 2,8 % en raison des conséquences indirectes du conflit, ce qui en fait l’un des principaux facteurs de la révision globale à la baisse, poursuit le document. L’économie américaine est en voie de croître de 3,7 % en 2022, soit 0,3 point de pourcentage de moins que selon les prédictions de janvier, avant de connaître une progression modérée de 2,3 % en 2023.

… tandis que la Chine progresse !

L’économie chinoise devrait quant à elle, gagner 4,4 % cette année, soit 0,4 point de pourcentage de moins que dans les dernières projections, puis progresser de 5,1 % en 2023, ajoute le rapport. Le Bureau national des statistiques de Chine a annoncé lundi que le PIB du pays avait augmenté de 4,8 % en glissement annuel pour s’élever à 27 020 milliards de yuans (environ 4 240 milliards de dollars) au premier trimestre, ce qui représente un bon début d’année dans un contexte de défis mondiaux et de résurgence des cas de COVID-19. Les analystes estiment que l’objectif de croissance de 5,5 % sur l’année défini par les décideurs politiques chinois est toujours réalisable, mais qu’il demande davantage d’efforts au vu des vents contraires économiques de plus en plus forts. C’est à espérer que les Ouïghours (12 millions en Chine) n’en pâtissent pas encore plus !
Dernier chiffre, la croissance mondiale devrait baisser d’environ 6,1 % en 2021 à 3,6 % en 2022 et 2023, soit un recul de 0,8 et 0,2 point de pourcentage respectivement pour 2022 et 2023 par rapport aux prévisions de janvier, lit-on dans le rapport.