ANews-Mobility > Énergie-Environnement > Environnement > Pollutions > Confinement : grandes villes européennes, on respire mieux !

Confinement : grandes villes européennes, on respire mieux !

Confinement : grandes villes européennes, on respire mieux !

Confinement : port du masque et meilleure qualité de l’air !

Quel paradoxe tout de même… À l’heure où le port du masque est recommandé pour sortir et éviter ainsi de prendre ou transmettre le Covid-19; la plupart des grandes villes européennes ont été mises sous cloche alors qu’on  assiste à une nette amélioration de la qualité de l’air dans ces zones urbaines.

Pollution de l’air à Paris, en net progrès !

À Paris, la moyenne hebdomadaire de l’indice de qualité de l’air pour les concentrations en dioxyde d’azote (NO2) – un gaz nocif, issu à 95 % de la combustion des énergies fossiles – se situait autour de 30 durant les semaines précédant le développement de la crise sanitaire. La première semaine du confinement (du 16 au 22 mars), la moyenne de l’indice avait chuté de dix points selon les données compilées par WAQI traduisant une forte baisse de la concentration de ce polluant atmosphérique. Le même phénomène a été répertorié à Rome comme à Madrid, par exemple. Ironie de l’histoire, c’est au moment où la qualité de l’air s’améliore qu’il faut rester confiné chez soi (fenêtre ouvertes ou sur son balcon…).
– Source Statista .